ou

gizelle-renassance

« J’ai maintenant confiance en moi et cela me permet d’avancer. »


Gizelle a étudié en comptabilité et a travaillé quinze ans au département de la comptabilité d’une compagnie. L’instabilité politique dans son pays et les conditions de vie difficiles au quotidien l’ont poussée à quitter le Liban. Son arrivée au Québec n’a pas été facile. « Je ne parlais pas bien le français. Cela a été un choc au début. » Elle s’inscrit tout de suite à des cours de francisation et décroche par la suite un AEC en comptabilité financière. Elle se lance sur le marché de l’emploi, mais sans succès, car il lui manque une expérience au Québec. Puis, elle devient participante à Renaissance. « Toute l’équipe m’aide beaucoup. Les gens prennent le temps de bien m’expliquer, c’est comme si j’avais toujours travaillé avec eux. »