ou

Élizabeth-renaissance

« Mon parcours à Renaissance m’a fait grandir. J’ai appris à me connaître et à prendre confiance en moi. »


Élizabeth a travaillé pendant vingt-huit ans comme préposée aux bénéficiaires avant que la formation professionnelle ne devienne une nécessité. En raison de la vente de la résidence d’une congrégation religieuse où elle travaillait, Élizabeth a perdu son emploi et a reçu de l’aide de dernier recours pendant deux ans. Puisqu’elle ne désirait pas retourner aux études pour obtenir son diplôme, Élizabeth a suivi, durant quatre mois, un programme d’aide à l’emploi. C’est sa formatrice qui lui a conseillé de suivre le programme d’insertion professionnelle de Renaissance. Élizabeth a trouvé les débuts de son parcours de vendeuse-trieuse-caissière difficiles. Elle se sentait un peu rouillée, car elle n’avait pas travaillé depuis longtemps. « Tout était nouveau pour moi et je manquais de confiance. » Élizabeth a voulu quitter le programme après deux semaines parce qu’elle ne croyait pas être en mesure de le compléter. « Grâce au soutien de l’équipe de gestion et de mon intervenante, j’ai appris à me connaître et à prendre confiance en moi. On ne m’a pas lâchée une minute et je l’ai grandement apprécié. Toute l’équipe m’a encouragée à persévérer et à aller au-delà des difficultés. Grâce à cet appui, j’ai continué mon parcours et je ne regrette rien. Finalement, j’en suis sortie grandie et j’ai beaucoup aimé mon expérience. Étant une personne très sociable, je me suis découvert un intérêt pour le service à la clientèle. » Depuis le mois d’octobre 2014, Élizabeth travaille comme caissière au IGA de la Place-Alexis-Nihon. « J’ai trouvé l’emploi qu’il me faut! J’aime le contact avec le public et j’ai de la facilité à communiquer avec les clients. »