ou

Plaque honorifique Laval

Dans le cadre de l’édition printemps 2019 du Défi Renaissance, Éric St-Arnaud, directeur général de Renaissance, a remis à Nicholas Borne, conseiller municipal de Laval (accompagné de ses deux filles), une plaque honorifique pour souligner le plus grand nombre de dons collectés par les citoyens.

En effet, la ville de Laval s’est démarquée au Défi Renaissance qui s’est tenu du 21 avril au 18 mai 2019, avec la participation de 9 776 donateurs. C’est à travers les huit centres de don de Renaissance à Laval que 342 160 livres de vêtements et autres biens ont été détournés des sites d’enfouissement. Une hausse de 23% par rapport à l’édition précédente.

« Merci et félicitations à tous les citoyens de Laval ainsi qu’à la municipalité », tient à exprimer Éric St-Arnaud. « Grâce à vos dons, vous posez un geste pour l’environnement, mais aussi pour votre communauté. Chaque année, vous faites la différence dans la vie de plusieurs centaines de personnes éloignées du marché du travail, qui retrouvent leur autonomie et leur dignité. »

À propos de Défi Renaissance

Défi Renaissance est une compétition amicale invitant la population de 26 villes et arrondissements du Grand Montréal à déposer leurs dons de vêtements et d’objets réutilisables aux Centres de dons Renaissance de leur quartier. Cette compétition annuelle compte deux éditions ; une au printemps et l’autre à l’automne, chacune s’étale sur quatre semaines consécutives. Trois prix sont décernés pour chaque édition ; le plus grand nombre de dons collectés, le plus grand nombre de dons collectés par 1 000 habitants et la plus forte progression de dons collectés par rapport à l’édition précédente.

À propos de Renaissance

Lancée en 1994 à Montréal, Renaissance est une organisation à but non lucratif qui a pour mission de faciliter l’insertion sociale et professionnelle de personnes éprouvant de la difficulté à intégrer le marché du travail tout en suscitant l’engagement de chacun à poser des gestes pour préserver l’environnement.

À Renaissance, les articles usagés sont récupérés, les personnes sont réinsérées et les dons sont réinvestis dans la communauté. Cette triple finalité donne tout son sens à l’action de l’organisation et fait de Renaissance un modèle de développement durable.