ou

L’équipe de Renaissance est avant tout une grande famille dévouée à sa mission sociale et qui croit au pouvoir de son programme d’insertion pour transformer véritablement des vies.

Pierre Legault, fondateur et directeur général de Renaissance

Pierre Legault Directeur Général de RenaissanceEntrepreneur social des premières heures ayant mis l’économique au service du social, Pierre Legault est riche d’une vaste expérience dans le domaine de l’aide et du soutien à l’autonomie des plus démunis, et un pionnier du développement durable au Québec. Son cheminement personnel l’a littéralement amené à mettre en pratique de façon exemplaire le proverbe chinois donne un poisson à un homme, tu le nourris pour un jour, apprends-lui à pêcher, il se nourrira pour toute la vie.

« L’idée d’un projet comme Renaissance a vu le jour lorsque je travaillais à Moisson Montréal. Mon implication dans cet organisme m’avait fait comprendre que plusieurs utilisateurs de la banque alimentaire étaient des personnes exclues du marché de l’emploi qui avaient un désir de travailler mais qui rencontraient des obstacles importants. Je me suis dit qu’il fallait les aider à entrer dans le marché du travail ou à y retourner. »

Durant sa réflexion, M. Legault a compris qu’une vision globale s’imposait : il fallait donner aux personnes défavorisées les outils pour développer leurs capacités et pour accéder à l’autonomie par l’intégration en emploi. De plus, un effort particulier a été mis pour développer des activités réduisant la pression exercée sur l’environnement en récupérant des biens de consommation usagés

« La mission première de Renaissance était, est toujours et restera l’insertion dans le marché du travail, qui est, à mon avis, le premier pas vers une véritable insertion sociale. Avant de mettre sur pied Renaissance, j’ai regardé ce qui se faisait ailleurs. Il y avait le modèle français qui prônait la création de postes temporaires permettant au participant d’acquérir des habiletés et de reprendre confiance en soi. J’aimais bien ce modèle, car il permettait d’aider davantage de personnes. Je me suis également demandé pourquoi le social et l’économique ne se mélangeraient pas. Pourquoi ne pourrait-on pas atteindre nos objectifs sociaux tout en dégageant des surplus avec nos activités qui seraient ensuite réinvestis dans l’organisation? J’ai trouvé ma réponse du côté des États-Unis où un organisme, Goodwill, avait adopté cette démarche et cette façon différente de faire des affaires. D’où l’idée d’ouvrir un magasin de vêtements d’occasion dont les surplus éventuels serviraient à soutenir l’insertion sociale. »

Ainsi, Renaissance a su développer un modèle québécois unique et indépendant qui adhère à une triple finalité en maintenant un équilibre entre les dimensions sociale, environnementale et économique qui composent les activités de l’organisation.

« Le développement durable inscrit dans notre ADN est le fleuron de notre organisation. Nous générons une valeur ajoutée sociale, économique et environnementale. Sociale parce que les participants travaillent et retrouvent leur place au soleil.  Environnementale en raison de la participation citoyenne et de la consommation responsable. Économique parce que les articles d’occasion vendus dans nos magasins profitent à des personnes pour des prix minimes. Tout cela a un rayonnement incroyable et j’aime croire, comme certains le disent, que nous sommes une entreprise du 21e siècle. »


Chapeautée par le conseil d’administration et la direction générale, l’organisation est divisée en quatre grandes sections : les Services socioprofessionnels, les Opérations et l’approvisionnement, les Ressources humaines et le Service des finances et de l’informatique.

Partager cet article

Les Services socioprofessionnels

 Karine-Katia Cole, Directrice des Services socioprofessionnels chez Renaissance

Karine-Katia Cole

Directrice des Services socioprofessionnels

« Intégrer le marché du travail procure la liberté de choisir le chemin de son quotidien. Cela permet aussi de s’ouvrir et d’être en contact avec un environnement socioéconomique, et ainsi de faire sa place dans la société en tant que citoyen travailleur. Le secret de notre réussite : l’intégration en emploi par l’emploi et une équipe d’insertion composée d’un professionnel de la relation d’aide et de l’employabilité et d’un groupe de formateurs expérimentés dans le commerce de détail qui travaillent dans les Fripe-Prix. Ils accompagnent au quotidien le participant dans son évolution et l’aident à surmonter les obstacles à l’emploi. Notre force, c’est la conviction que tous peuvent réussir! Tout est donc mis en place pour mettre le participant dans une situation qui reflète le plus possible celle qu’il sera amené à connaître en entreprise. Derrière la notion d’« employabilité » se trouve une approche particulièrement intéressante : la personne sans emploi n’est pas victime de la société dans laquelle elle vit, mais elle a le pouvoir de changer sa situation en se mobilisant et en acceptant de sortir de sa zone de confort. »

Le Service des opérations et de l’approvisionnement

 Éric St-Arnaud, Directeur du Service des opérations et de l’approvisionnement chez Renaissance

Éric St-Arnaud

Directeur Général adjoint

« Ce qui est le plus valorisant dans le fait de gérer une activité économique, c’est de savoir que tous les surplus sont réinvestis dans une mission dont les valeurs humaines sont au cœur de toutes les activités de l’organisation. Les Opérations permettent à Renaissance de fonctionner et de s’autofinancer, et ce, à hauteur de 85 % de son budget total. Dans le cadre de mon travail, je suis appelé à gérer l’ensemble de la chaîne du don, soit la réception des articles déposés dans les centres et les boîtes de don, le transport vers nos magasins, le tri et la revente. Mes responsabilités comprennent également la coordination des activités d’entretien des bâtiments de l’organisation, de l’équipe de l’entretien ménager ainsi que du marketing. Renaissance est une organisation qui bouillonne. L’environnement de travail est stimulant, et c’est un véritable enrichissement personnel de pouvoir continuellement relever de nouveaux défis et de travailler avec des gens qui ont chaque jour un impact positif dans la vie d’autres personnes. »

Le Service des ressources humaines

 Mouhssine Marrakchi, Directeur du Service des ressources humaines chez Renaissance

Mouhssine Marrakchi

Directeur du Service des ressources humaines

« Je retire beaucoup de satisfaction personnelle à travailler à Renaissance, car je contribue au développement d’une organisation qui transforme des vies. En collaboration avec mon équipe, je m’occupe de tout le recrutement, mais aussi de la mise en place des normes et des procédures de santé et de sécurité au travail, de la gestion de carrière et de la politique de rémunération. La formation du personnel est également partie intégrante de mon service et permet une intégration plus efficace des nouveaux employés ainsi qu’un meilleur développement des compétences du personnel permanent. Je m’assure au quotidien que les ressources humaines nécessaires à la croissance de l’organisation sont au bon endroit au bon moment et que l’environnement de travail est propice à l’épanouissement de chacun. Je garde toujours à l’esprit que les personnes recrutées doivent être capables non seulement d’adhérer à la mission et de la soutenir, mais aussi de jouer leur rôle d’intégrateur au marché de l’emploi auprès des participants, et ce, dans un environnement de travail présentant des contraintes importantes dues aux opérations atypiques de Renaissance. »

Le Service des finances et de l’informatique

 Dominic Desbiens, Directeur du Service des finances et de l’informatique chez Renaissance

Dominic Desbiens

Directeur du Service des finances et de l’informatique

Le Service des finances et de l’informatique englobe trois sections : la comptabilité et la paye, l’informatique et les statistiques des services socioprofessionnels, et la réception, au siège social. Le mandat principal de Dominic, en collaboration avec son équipe, est d’assurer la viabilité à long terme de l’organisation. Au quotidien, Dominic veille, entre autres, à la protection de l’ensemble des actifs de l’organisation et s’assure de maintenir un équilibre entre les trois dimensions auxquelles Renaissance adhère : sociale, environnementale et économique. Deux parcours d’insertion ont également lieu chaque année au sein de son service. Le participant suit une formation de six mois au poste de commis à la comptabilité. « Tout au long du parcours d’insertion, mon équipe et moi, en collaboration avec l’intervenant socioprofessionnel, formons le participant dans le but d’améliorer son employabilité. À la fin de sa formation, le participant est devenu autonome et efficace dans la réalisation de ses tâches journalières. Il est donc difficile de le laisser partir. Nous sommes toutefois très contents lorsque nous apprenons qu’il s’est trouvé un emploi, car nous pouvons nous dire : mission accomplie! »

Le conseil d'administration

 conseil d'administration
Le conseil d’administration de Renaissance est formé de membres issus de la communauté et du directeur général de l’organisation. Pour en savoir plus, visitez la page dédiée au conseil d'administration.

Les bénévoles, une aide précieuse pour Renaissance

 Chumy, Bénévole au magasin Saint-Laurent chez Renaissance

Patrick

Bénévole au magasin Saint-Laurent

Renaissance accueille depuis plusieurs années, au sein de ses magasins, de ses librairies et de son centre de distribution, des bénévoles qui vivent avec une déficience intellectuelle ou physique. Plusieurs organismes partenaires, qui encadrent et accompagnent ces personnes, sont associés à Renaissance. Aujourd’hui, ce sont quatre-vingt-onze bénévoles qui côtoient au quotidien ses équipes et ses participants. Non seulement ils contribuent pleinement aux opérations journalières, mais, surtout, ils communiquent à leurs collègues de travail et à la clientèle beaucoup de joie et de bonne humeur.

Patrick aime beaucoup travailler avec tout le monde. Il est toujours très heureux de voir les nouveaux participants commencer leur parcours, mais triste aussi de les voir partir, même s’il sait que c’est pour leur bien, car il s’attache à chacun d’entre eux. Ses tâches préférées? Placer les sacs à main et les chaussures!

Vous cherchez un point de collecte ou un magasin Renaissance?